Mathieu Janin 2.0

Derrière le décor d’ ALTACRISTA

Dimanche 12 Janvier 2014

En ce mois de décembre, le chœur d’hommes de Forel prépare son nouveau spectacle avec discrétion et assiduité pour être fin prêt le 18 janvier prochain pour la première des six soirées annuelles jouées et chantées à la Grande Salle de Forel (Lavaux). Profitons de la pause de Noël pour nous rendre derrière le décor et vous dévoiler certains secrets d’ALTACRISTA à travers les écrits de trois experts de la musique, du théâtre et de l’histoire que sont Blaise Mettraux, Nicolas Ruegg et Claude Cantini.


L’histoire du monastère de Hautcrêt (Altacrista) débute en 1134 avec la signature de sa charte de fondation. Son emplacement exact pourrait se situer au lieu-dit « Moulin du Haut Crêt » sur la colline proche de la rive gauche de la Broye qui fournissait l’eau nécessaire au fonctionnement de l’abbaye. Le monastère bénéficie de dons des riches de l’époque : l’évêque de Lausanne, les seigneurs de Blonay et de Palézieux, le prieur de St-Maurice ainsi que les comtes de Savoie, de Bourgogne et de Neuchâtel. Ces dons pouvaient être de différentes nature sous forme de terre, bois, voire même d’ êtres humains en cette période où le servage était coutumier. Ces dons étaient sensés faciliter le salut de l’âme de ces sponsors d’une autre époque. En 1141 l’évêque de Lausanne offre aux moines défricheurs une bonne partie de l’actuel Dézaley. S’ils n’ont pas inventé la vigne sur les pentes du Lavaux, ils sont les promoteurs de son développement en terrasses pour faire pousser plus de vigne et fournir l’évêque en excellent vin déjà. Leur influence économique était très importante à cette époque où l’Eglise était influente. Près de 400 familles de cultivateurs dépendaient alors du monastère et officiaient en tant que fermiers sur les propriétés des moines du Hautcrêt. Leurs granges dispersées sont l’origine des différents hameaux et villages de notre région, à l’image d’Essertes, Châtillens, Peney ou Bouloz. A cette époque, le monastère jouait un rôle économique primordial dans l’essor régional avant de décliner et de se faire oublier…jusqu’au jour où il renaquit de ses cendres, tel le phénix, à travers un spectacle inédit joué et chanté par le Chœur d’hommes L’Avenir, à l’aide des féconds claviers des auteur et compositeur Blaise Mettraux et Nicolas Ruegg, pour notre plus grand plaisir.

Et ces deux compères imaginatifs de comparer la grande salle de Forel à un souterrain qui débouche sur une pièce au plafond très bas. Une autre salle, grande celle-ci au plafond très haut. Des corridors, un plancher en bois, un mur de pierre…quelque chose de très médiéval pour résumer. Avec de l’imagination, on entend déjà le chant des moines émergeant du bâtiment éclairé avec des torches, avec ses sous-sols sombres, ses grandes salles de banquets ou de bal, ses montreurs d’ours et ses charmeurs de serpents, de la musique…à mi-chemin entre l’histoire et la légende. Un spectacle haut en couleurs retranscrivant une tranche de vie comme elle aurait pu l’être à cette autre époque neuf siècles auparavant, moyennant la transformation complète de la grande salle, l’ajout de vitraux, des murs en pierre de taille et une rosace, sans compter les personnages en costume d’époque. La fièvre du moyen-âge s’est petit à petit immiscée en chacun pour permettre ce voyage dans le temps.
Place donc au plain-chant Grégorien et aux instruments d’un autre temps, dans la réécriture de chants inédits dans une esthétique ancienne dont nos oreilles sont peu accoutumées, entremêlés de sons provenant d’instruments d’un autre temps à l’image de cromorne, psaltérion et d’harpe. Mais que les plus jeunes se rassurent : notre compositeur ne s’est pas privé, non sans humour d’ajouter ci et là une touche musicale contemporaine sous forme d’un zeste de blues, d’accords de rock’n’roll, voire même une influence de rap pour nous permettre de revenir plus facilement dans notre époque en fin de spectacle.

Informations et réservations : www.choeuravenir.ch
Soirées-spectacles les 18, 22, 24, 25 et 31 janvier et 1er février 2014 à la Grande salle de Forel (Lavaux). Restauration sur place dès 18h sur réservation. Spectacle à 20h. Réservation obligatoire: 079-819 62 92
Mathieu Janin

Mathieu Janin

Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lavaux)




Mathieu Janin : Newsexpress offre à ses journalistes des bonus liés à la performance. Et en Romandie? https://t.co/EuzSQr8Shr https://t.co/a10N4xc5mN
Lundi 27 Février - 08:53
Mathieu Janin : Facebook, nouveau jouet des ministres vaudois https://t.co/LKsGzXxaif
Dimanche 26 Février - 00:28
Mathieu Janin : 3 people followed me and one person unfollowed me // automatically checked by https://t.co/7kCTRDR81I
Samedi 25 Février - 21:46
Mathieu Janin : Médias suisses face aux tweets déplacés de Trump https://t.co/j6UrrB1Jya
Vendredi 24 Février - 15:57


Les News



Inscription à la newsletter