Mathieu Janin 2.0

Formation professionnelle informatique à 360 degrés

Jeudi 7 Juillet 2011

Octobre 2008 - Le GRI pilote une nouvelle offre de cours interprofessionnels afin de mieux valoriser l’apprentissage. L’union de compétences spécifiques permet désormais aux apprentis de se former dans des domaines d’activités non couverts par leur maître d’apprentissage. Après Vaud, c’est au tour de Genève de passer à l’acte. Jura excepté, les autres cantons romands sont également en train de prendre la balle au bond.


Formation professionnelle informatique à 360 degrés
Depuis l’adoption de la nouvelle ordonnance fédérale sur la formation professionnelle initiale d’informaticien(ne) , en décembre 2004, la formation informatique est basée sur un plan modulaire élaboré par la Coopérative Formation professionnelle informatique Suisse (I-CH).

Ce plan comprend des cours théoriques, suivis dans les écoles professionnelles en alternance avec des périodes de formation pratiques qui sont spécifiques à l’activité du maître d’apprentissage. Mais une couverture à 360 degrés du spectre de connaissances informatiques nécessaires était pratiquement impossible à transmettre sans la création par le GRI de cours interentreprises romands. Comment peut-on, en effet, disposer d’une expérience de technicien informatique, dans le cadre d’un helpdesk d’une grande société romande, lorsqu’on est apprenti dans une microentreprise ? Ou comment expérimenter la création de sites web lorsqu’on débute un apprentissage d’informaticien auprès d’une entreprise commerciale ?

Ces deux exemples parmi d’autres illustrent parfaitement le problème d’une formation technique de large spectre en perpétuelle mutation. Il est pratiquement impossible pour un maître d’apprentissage, à l’heure actuelle de couvrir la totalité du spectre d’expérience nécessaire à la formation des métiers informatiques. Afin de combler ce manque, le GRI a décidé de combiner les expériences spécifiques de ses membres pour proposer aux apprentis informaticiens romands des modules de formation spécifiques leur permettant de combler ces lacunes et d’unifier leurs connaissances professionnelles.

Dans le cadre de ce programme de cours interentreprises, l’apprenti quitte l’environnement professionnel de son maître d’apprentissage durant un à deux jours par semaine afin d’accumuler de nouvelles expériences dans d’autres secteurs professionnels. Ces nouveaux « voyages d’étude » représentent en moyenne 5% du volume de cours annuel d’un apprenti. On peut les chiffrer à plus d’une dizaine de jours annuels sur 200 jours travaillés en entreprise.
Ce système a été introduit pour la première fois en Suisse romande dans le canton de Vaud en 20xx. Mais les autres cantons romands ne sont pas en reste. Le canton de Genève vient de signer avec le GRI une convention relative à l’introduction d’une palette d’offres de cours similaires en juillet dernier et des discussions sont en cours avec les cantons du Valais, de Neuchâtel et de Fribourg.

Mode de fonctionnement des cours interentreprises
Le GRI lance un appel public d’offre. Chaque fournisseur de services ou école concernés peut soumissionner et remplir un dossier d’appel d’offres qui sera évalué par le Comité de formation du GRI. Le meilleur dossier se verra attribuer le mandat de formation.

Le meilleur prestataire étant choisi, le GRI se chargera ensuite de l’accréditer par la Commission Cantonale respective de Formation Professionnelle.

Le GRI prend également en charge la planification et le contrôle de qualité des cours interprofessionnels ainsi que la gestion des notes et des portfolios produits par les apprentis.

Mais fédéralisme oblige, chaque canton possède ses spécificités. Dans le cadre du projet genevois, Le GRI s’est associé avec le syndicat UNIA et l’Union Industrielle de Genève (UIG) pour créer l’Association pour la Formation Professionnelle Informatique (AFPI). Le but de cette nouvelle organisation n’est pas uniquement cantonné aux cours interprofessionnels ainsi qu’à la formation initiale mais prévoit également à terme la création de cours de formation professionnelle continue ainsi que la validation des acquis professionnels au bénéfice d’informaticiens expérimentés dépourvus de diplômes, dans le cadre du processus européen dit de Copenhague qui vise à assurer la perméabilité, la transparence et la mobilité dans les domaines de la formation professionnelle, à l’instar des accords de Bologne dans le cadre des formations universitaires. Les premiers cours professionnels interentreprises genevois débuteront au mois de septembre 2009.
Mathieu Janin

Mathieu Janin

Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lavaux)




Mathieu Janin : « Slate.fr », ou les difficultés d’équilibrer un site d’information gratuit https://t.co/Hy1G4O225E
Lundi 21 Août - 06:10
Mathieu Janin : Nouveau satellite pour aider les astronautes de l'ISS à mieux communiquer https://t.co/glOy5Q1bpI
Vendredi 18 Août - 19:23
Mathieu Janin : 4 people followed me and 3 people unfollowed me // automatically checked by https://t.co/7kCTRDR81I
Vendredi 18 Août - 15:27
Mathieu Janin : Précisions concernant la fusion à venir des quotidiens neuchâtelois L'Express et l'Impartial https://t.co/kEd7tM3j0R
Vendredi 18 Août - 14:10


Les News



Inscription à la newsletter