Mathieu Janin 2.0

L’histoire de l’Internet de 2000 ans avant J. C. à nos jours!

Vendredi 24 Juin 2011

L'histoire de l'informatique et des technologies de l'information est fascinante et nous amène dans la nuit des temps. Récit d'un voyage qui débute il y a quelque 30 mille ans.


La communication est un processus d’échange de pensées, d’idées, de messages et d’information avec autrui.
Il peut s’exprimer de différentes manières:
· par l’écriture
· en paroles et en chansons
· par le langage corporel, la gestuelle et les expressions faciales
· grâce à la communication visuelle
· à la communication électronique

Communiquer est un besoin essentiel de chaque être humain. Notre vie professionnelle, personnelle et notre éducation dépendent de notre aptitude à communiquer. Même les animaux communiquent en échangeant des signaux et des signes afin d’aider leurs semblables à trouver de la nourriture, éviter le danger, émigrer ou se reproduire. Certaines étude tendent à prouver que certains animaux - comme les dauphins - possèdent même leur propre langage.

Origines

Chaque sorte de langage, symboles et alphabets sont des formes de communication écrite. Les plus vieilles traces de communication écrite découvertes jusqu’à aujourd’hui sont âgés de 5'000 ans, bien que des symboles d’animaux tels que des mammouths et des ours ont été découverts dans des grottes où ils avaient été peintes par les habitants de l’époque, il y a plus de 30'000 ans.

Communication à distance

Pour transporter un message sur une grande distance, il était important d’enregistrer ce dernier sur un support. Des mots et des symboles étaient reproduits sur du papyrus ou des peaux animales à l’aide de plumes d’oiseaux. D’autres formes de communication utilisaient des tambours, des signaux de fumée et des lanternes pour transmettre un message à distance. Plus tard, on attacha des messages aux pattes de pigeons voyageurs (cette méthode fut utilisée jusqu’à la première guerre mondiale). Les systèmes de sémaphore, de drapeaux ou de flash lumineux étaient très utilisés pour communiquer sur de petites distances difficiles à traverser. En France, un système de 200 tours de sémaphores avait été mis sur pied pour acheminer un message d’un bout à l’autre du territoire en quelques minutes.

La découverte du télégraphe, du téléphone, de la télévision et de la radio ont radicalement changé notre manière de communiquer. Aujourd’hui, grâce à Internet, nous pouvons envoyer des messages à des milliers de personnes résidant tout autour de la planète en quelques simples clics de souris et de clavier et obtenir une réponse, presque en temps réel, abolissant ainsi la notion d’espace-temps.

Le papier et l’imprimerie

Le premier support d’informations écrites vraiment léger était le papyrus. Avant sa découverte, on inscrivait des messages sur des plaques de pierre ou de bois. Les chinois écrivaient sur de la soie avant de découvrir le papier fabriqué à base de soie. Les Européens écrivaient sur du parchemin fabriqué à base de peau tannée d’animaux jusqu’au 11e siècle, date à laquelle les arabes découvrirent en Chine l’utilisation et la fabrication du papier. L’imprimerie (Blockprintint) fut développée en Chine au 8e siècle et fut utilisée en Europe pour illustrer des livres au 15e siècle. La chine découvrit le premier système mobile d’imprimerie en 1045, mais c’est l’Allemand Johann Gutenberg qui développa et améliora en l’an 1450 ce système en un système d’impression métallique. La typographie moderne était née avec sa presse à imprimer qui permettait de mettre en page des lettres métalliques inversées dans un cadre de bois qui les maintenait ensemble, avant d’encrer le tout et d’imprimer le contenu du cadre sur plusieurs feuilles de papier à l’aide de la presse. La presse de Gutenberg servit à imprimer plus de livres que jamais auparavant. Elle contribua à développer la société de l’époque en la rendant plus littéraire. La révolution protestante du 16e siècle n’aurait certainement pas pu se faire sans les livres. La presse de Gutenberg servit à imprimer de nombreux journaux et pamphlets.

L’imprimerie se développa rapidement durant la révolution industrielle. La presse à vapeur (inventée en Allemagne dans les années 1800) fut introduite en Amérique du Nord en 1846. En 1884, Ottmar Mergenth déposait le brevet de la linotype, une machine qui permettait de composer les mots à imprimer au moyen d’un clavier ( auparavant les mots étaient composés à la main lettre après lettre).

La photocopie simplifia la duplication de documents. Aujourd’hui, grâce à l’informatique et aux systèmes de traitement de textes, chacun peut éditer son journal ou son magazine...du moins c’est ce que les marchants de ces produits veulent bien nous faire croire... Ces nouveaux outils ont complètement transformé la communication commerciale. Les gens qui prédisaient la bureautique sans papier se sont bien trompé jusqu’à ce jour. En effet, les nouvelles technologies ont contribué à augmenter encore la demande et la consommation de papier.

Le système postal

A l’époque, les courriers transportaient (en courant) des messages d’une personne à l’autre. Les gouvernements de l’époque adoptèrent ce système et l’utilisèrent pour envoyer et recevoir d’importantes informations, spécialement en temps de guerre. Ce système de transport d’informations pouvait également être utilisé par des citoyens qui payaient la taxe correspondante représentée par le timbre postal. L’acheminement du courrier connu différentes vecteurs (être humain, cheval, train, bateau, avion) durant les années.

Technologies modernes de communication

· télégraphe
· téléphone
· radio
· télévision
· ordinateur
· Internet

La communication et les handicapés

En 1938, Louis Braille créa son système de lecture pour les non-voyants. Le langage des signes avait été développé à Paris au cours du 18e siècle. Les machines actuelles permettent de scanner des testes imprimer et de reproduire les mots au moyen d’un synthétiseur vocal. Les ordinateurs modernes permettent également de reproduire des textes fortement grossi sur l’écran et, grâce à l’adjonction d’un écran tactile, peuvent servir d’outils de communication à des individus ne pouvant pas taper sur un clavier. Ces ordinateurs peuvent également éteindre et allumer des lumières, actionner des systèmes de sécurité et effectuer des appels d’urgence. Ce qui peut être très utile pour des personnes paralysées se déplaçant en fauteuil roulant. La plupart des réseaux de télévision offrent aujourd’hui un service de sous-titrage à leurs auditeurs mal-entendants.

Dates clé concernant l’évolution de la communication et de l’informatique de 3400 av. JC à aujourd’hui

-3400
Egypte
Les égyptiens adoptent un symbole pour le nombre 10


-3100
Proche-Orient
écriture cunéiforme (Mésopotamie):


-3000
Chine
Invention du binaire (Ying et Yang). Invention du boulier


-2800
Egypte
Le papyrus sert de support d’impression


-2772
Egypte
Le calendrier annuel contient 365 jours


-2300 à -2000
Inde
Echanges culturels entre l’Inde et la Mésopotamie


-2200
Grèce
Les Indo-Européens s’expriment dans des formes primitives de ce qui deviendra le grec


-2000 à -1600
Proche-Orient
Les ancêtres des hébreux font connaissance avec les sumériens après avoir été conquis par les Amorites. Les vieux babyloniens utilisent les formules de multiplication, division, racine carrée, etc. Ce système est basé sur la mesure duodécimale (12 & 6) du temps. Nous utilisons aujourd’hui encore ce même système pour mesurer nos minutes et nos heures.


-1763
Proche-Orient
L’empereur de Mésopotamie Hammourabi écrit le premier code législatif contenant 282 règles, dont la fameuse „oeil pour oeil, dent pour dent“. C’est le premier à introduire la notion de norme dans le traitement de l’information.


-1600
Grèce
le langage grec évolue


-1550
Inde
L’écriture disparaît pendant un certain temps (suite à la destruction de la civilisation de la vallée Indus)


-1400
Proche-Orient
L’écriture cunéiforme représente des syllabes au lieu de pensées ou d’idées. La simplification et la réduction des caractères facilite l’écriture


-1050
Grèce
L’alphabet grec évolue à partir des symboles phéniciens


-800 à -500
Grèce
Période archaïque - développement de la littérature, des arts, de la politique, de la philosophie et des sciences


-600
Rome
Les Grecs imprègnent les bases de l’alphabet romain, des idées religieuses, de l’art et de la mythologie.


-586
Proche-Orient
Ecriture du livre d’Ezekiel


-551
Chine
Naissance de Confucius. Meurt en -479


-525
Grèce
Création du théâtre grec


-521
Proche-Orient
Darius Ier, empereur de Perse crée le premier système postal


-485
Grèce
Révolution intellectuelle grecque


-484
Grèce
Naissance d’Hérodote (père de l’histoire). Ecrit 9 livres historiques sur l’empire greco-perse et un livre sur l’Egypte. Meurt en -420


-481
Chine
Période des cent écoles de la pensée (philosophie politique, confucianisme, taoïsme, monisme, légalisme


-400
Inde
Ecriture de la première grammaire de sanscrit


-330
Grèce
La logique est définie par le philosophe grec Aristote


-269
Rome
Introduction du premier système monétaire


-124
Chine
Fondation de la première université impériale


0
Proche-Orient
Naissance de Jésus de Nazareth


20-200
Rome
établissement du système monétaire


105
Chine
Production du premier papier par un eunuque de la Cour Impériale


450-1000
Grèce
Période sombre. La Grèce est envahie par des barbares, l’écriture disparaît, l’architecture décline. Casiodore, un moine bénédictin copie les manuscrits originaux latin. C’est grâce à lui que les textes latin originaux seront préservés


750

768
Europe médiévale
Premier grand poème anglais (Beowulf). Charlemagne réintroduit l’instruction. Renaissance carolingienne. Création d’écoles. Démarrage de la copie des textes latin classiques, développement de nouvelles écritures manuscrites


820
Travaux su mathématicien arabe Khowarizmi


868
Chine
Création du plus vieux livre imprimé du monde existant actuellement, le diamant Sutra

871
Europe médiévale
Le roi Alfred le grand crée l’école et promeut la culture anglo-saxonne


1050-1300
Europe médiévale
Haut-Moyen-Age. L’Europe de l’ouest devient une grande puissance égale à la Chine. Grands échanges religieux et intellectuels.


1066
Europe médiévale
Premier poème français (la chanson de Roland)


1200
Europe médiévale
Les étudiant vont à l’école sans pour autant devenir prêtres et sont éduqués dans des langages européens autre que le latin. Développement de la littérature.


1280
Europe médiévale
Invention des lunettes de lecture


1455
Allemagne
Publication de la bible de Gutenberg (le premier livre jamais imprimé à l’aide de lettres métalliques mobiles) à Mainz et produite à l’aide de la presse qui porte son nom.


1595
Angleterre
William Shakespeare écrit Roméo et Juliette


1619
Ecosse
L’écossais Neper invente le logarithme qui permet de ramener la multiplication et la division à deux opérations très simples: l’addition et la soustraction.


1623
Invention de la machine à calculer de W. Schickard


1697
Europe
Introduction du binaire en Europe par Leibnitz


1700
Europe/Amérique du Nord
Les journaux commencent à se développer


1700 à 1800
Europe
Le sémaphore (un système de symboles de drapeaux) est utilisé comme vecteur d’informations. En France, un système de sémaphores sur tours permet d’envoyer un message de Paris à Brest en seulement 7 minutes. Ce système sera utilisé plus tard en Amérique du Nord.


1728
Métier à tisser de Falcon. C’est le premier à utiliser un „programme“ sur plaquettes de bois perforées. Invention de la carte perforée utilisée pour faire fonctionner les métiers à tisser.


1792
Télégraphe optique de Chappe. Un ensemble de tours distantes de 12 km permettait la transmission de signaux codés. 4800 km seront ainsi couverts grâce à 556 tours.


1800
Développement du langage des signes qui ne sera vraiment accepté qu’au courant du 20e siècle


1839
France
Louis Daguerre présente ses Daguerreotypes à Paris. Ce sont les premières photographies permanentes.


1840
Ada Lovelace détermine les principes d’une machine à calculer, qui doivent selon elle comporter:
· Un dispositif permettant d’introduire les données numériques (cartes perforées, roues dentées, ...
· une mémoire pour conserver les valeurs numériques entrées
· une unité de commande grâce à laquelle l’utilisateur va indiquer à la machine les tâches à effectuer
· un moulin chargé d’effectuer les calculs
· un dispositif permettant de prendre connaissance des résultats (imprimante)

Ces principes seront, un siècle plus tard, à la base des premiers ordinateurs.


1843
La théorie de la programmation par Ada Lovelace définit le principe d’itérations successives dans l’exécution d’une opération. En l’honneur du mathématicien Al Khowarizmi, elle appelle „algorithme“ le processus logique permettant l’exécution d’un programme.


1844
Angleterre
Première transmission télégraphique publique par Samuel Morse (l’inventeur du code morse)


1859
La théorie de la logique binaire de George Boole explique que l’on peut coder les démarches de la pensée à l’aide de systèmes n’ayant que 2 états: Zéro-un; oui-non; vrai-faux...


1867
USA
Invention de la machine à écrire par 2 américains et commercialisation de cette dernière par la société Remington


1876
Canada
Alexander Graham Bell téléphone pour la première fois. Le message était le suivant: „Mr. Watson, come here: I want you.“

1877
USA
Invention du phonographe par Thomas Edison et Charles Cros. Faute d’argent Cros n’a pas pu déposer de brevet et c’est Edison qui quelques mois plus tard devient le père du phonographe.


1884
USA
Invention de la première télévision primitive. George Eastman met la première boite de caméra sur le marché. La caméra Kodak coûtait 25$. Démocratisation de la photographie inventée pourtant 25 ans auparavant.


1886
Métier à tisser à cartes perforées de Joseph-Marie Jacquard


1889
USA
La machine à statistiques à cartes perforées de Herman Hollerith fut mise au point pour effectuer le recensement américain de 1890


1896
Italie
Première transmission longue distance de radio par son inventeur, Guglelmo Marconi. Il dépose un brevet anglais.


1901
Première transmission de radio transatlantique


1904
John Flemming invente le diode, premier tube à vide

1914
H. Hollertith invente l’imprimante à crémaillère


1919
Principe de l’automatisme par Torres Y Quevedo
Il décrit tout ce qui est nécessaire pour faire fonctionner un automate, à savoir:
· des sens (thermomètre, boussoles, dynamomètres)
· des membres
· une énergie (électricité, eau, air)
· une faculté de discernement


1920
USA
Expériences télévisuelles


1928
Carte perforée à 80 colonnes d’IBM


1930
Allemagne
Composé d’un clavier, de 3 rotors et de lampes, l’enigma était destinée à l’origine à crypter des documents d’affaires. Les services secrets allemands ont racheté (presque) tous les exemplaires et ont considérablement amélioré le modèle commercial pour leurs besoins. Les Polonais, tout d’abord, ont développé une machine capable de décoder les messages cryptés: la bombe (on pense que ce nom vient du bruit qu’elle faisait durant les calculs). Enfin ces travaux seront récupérés par le „British Government Communication headquarters“ où Alan Turing continuera à moderniser le système avant de développer les colosses


1936
Définition de l’algorithme par Alan Turing


1938
Allemagne
Z1, premier calculateur à relais par Konrad Zuse. Construit dans la salle à manger des parents Zuse, il utilisait des vielles pellicules de cinéma 35 mm en guise de bandes


1940
Système de calcul en virgule flottante.

Invention des circuits imprimés qui permettent de fixer les différents composants dur des petites plaquettes isolantes sur lesquelles ces composants sont reliés électriquement par des pistes métalliques très fines


1941
Z3, composé de 2600 relais, d’un lecteur de bandes et d’une console pour l’opérateur, sa mémoire pouvait contenir 64 nombres de 22 chiffres exprimés en virgule flottante. Il réalisait une multiplication en trois à cinq secondes

ABC par John Atanasoff et Clifford Berry.
Ce calculateur a été le premier à utiliser le système binaire et était capable de résoudre des équations à 29 variables. Sa vitesse d’horloge était de 60 Hz; il faisait un multiplication à la seconde. Sa mémoire était de 60 mots de 50 bits


1943
„Enoncé des ordinateurs“ par Alan Turing


1945
USA
Démocratisation de la télévision aux USA. Premières émissions américaines: 1930 et anglaises: 1928

Vannevar Bush invente la notion d’hypertexte

Bug ou bogue: première erreur informatique due à la présence d’une mite logée dans le culot d’une lampe et bloqua le système. En anglais le mot „bug“ signifie insecte. Depuis cette date, un bug désigne une erreur informatique.

1946
USA
l’ENIAC devient le premier ordinateur digital électronique. Il occupait la place d’un garage et est aujourd’hui nettement moins performant que le moins puissant de nos ordinateurs.


1947
Premier langage de programmation de type Assembleur mis au point par Alan Turing

1951
Invention de l’écran (oscilloscope)
L’oscilloscope, inventé un demi-siècle plus tôt sert d’abord à la vérification de l’état des bascules. Il deviendra par la suite un véritable interface, commandée par des circuits spécifiques, permettant l’affichage du texte et du graphisme

1955
Invention du crayon optique
En mesurant le temps écoulé entre le début du balayage du faisceau d’électrons et le moment où celui-ci „rencontre“ la cellule du crayon optique, il est facile d’obtenir l’emplacement où pointe le crayon. Ce système sera très largement utilisé avant d’être détrôné par la souris.


1956
Invention du disque dur (magnétique).

Invention du Fortran, premier langage de programmation informatique de haut niveau.

1959
Invention du circuit intégré par Jack Kilby
Le principe consiste à fabriquer dans un même bloc de semi-conducteur (une puce) plusieurs composants (résistances, condensateurs, transistors).

Invention du langage de programmation Cobol par Grace Murray Hopper


1963
Invention de la souris par Douglas Engelbart
Cette drôle de bestiole, composée le plus souvent d’une boule, de deux ou trois axes et d’un ou plusieurs boutons a tout d’abord été totalement rejetée avant de devenir un accessoire courant, au milieu des années 80. Le suivi des déplacements se fait à l’écran grâce à un curseur.


1965
Premier ordinateur diffusé massivement: PDP-8 de DEC.
Cet ordinateur ouvre l’ère des mini-ordinateurs à bas prix et simple d’usage. Plus de 50'000 exemplaires seront vendus.

Invention du langage de programmation BASIC


1968
Invention du langage de programmation PASCAL par Niklaus Wirth


1969
Unix par Kenneth Thompson

1971
Le premier microprocesseur: le 4004 d’Intel
comporte 2300 transistors et exécute 60'000 opérations par seconde à une fréquence de 108 Khz

Invention de l’imprimante matricielle
Grâce à l’utilisation de fines aiguilles qui viennent taper sur un ruban encreur, il est désormais possible d’imprimer des graphiques ou des caractères spéciaux.


1972
Langage de programmation C


1973
L’Alto (renommé Xerox Star en 1981) de Xerox.
Ce prototype, pensé pour devenir le bureau du futur, est un condensé des idées proposées par les chercheurs de Xerox au Palo-Alto Research Center (PARC), Il est le premier à introduire l’idée de fenêtres et d’icônes que l’on peut gérer grâce à une souris. Principalement en raison de son coût, cet ordinateur ne connaîtra qu’un succès d’estime. Steven Jobs s’en inspirera plus tard pour créer l’Apple Lisa, puis le Macintosh.


1974
France
Roland Moreno invente la carte à puce


1975
Invention de l’imprimante laser
Reprenant le principe du photocopieur, à savoir un tambour électrostatique sur lequel se fixe du toner, ce type d'imprimante permet d'obtenir une excellente qualité avec un prix de revient relativement faible


1977
Apple II par Steve Jobs et Stephen Wozniack
Premier ordinateur à recevoir un succès grand public, c’est une machine qui permet à ses utilisateurs de créer leurs propres logiciels d’application


1978
Naissance de Wordstar, l’un des premiers traitement de texte

1979
CP/M-DOS par Gary Kildall (Control Program for Microcomputers- Disk Operating System). C’est le premier système d’exploitation pour micro-ordinateur (8080 d’Intel).

Lancement de Visicalc, le premier tableur


1980
USA/Europe
Démocratisation de la micro-informatique. Le PC change notre manière de travailler

L’Internet créé vers la fin des années soixante en tant que système de communication militaire devient public. Il connaîtra un développement fulgurant depuis l’invention du World Wide
Web par un chercheur du CERN de Genève en 1989-1992.


1981
Sinclair ZX81
Basé sur le microprocesseur Z80A, c’est le premier micro-ordinateur ä mois de 1000 F. Il utilise l’écran du poste de TV.

IBM-PC
Cet ordinateur qui n’apporte aucune idée révolutionnaire est la réaction du no 1 mondial face à la micro-informatique. Le PC et ses clones (produits de copiage asiatique) vont rapidement devenir un standard.

Lancement de Lotus 1-2-3, premier logiciel de base de données intégré.

Microsoft met au point le MS-Dos

1982
Invention du disque compact.

Invention du format PostScript par Adobe servant à optimiser l’impression


1984
Amiga
Utilisant un microprocesseur Motorola 680x0, ce micro-ordinateur reste parmi les leaders pour ce qui est du graphisme et de la musique

Macintosh
Basé sur le projet LISA, c’est l’ordinateur convivial par excellence. Il devient au fil des années et des versions, l’autre grand standard du monde de la micro-informatique.

Invention du CD-ROM par Sony et Philips


1983
LISA d’Apple
Très intéressé par le modèle Alto de Xerox, Jobs reprendra la plupart des idées de ce dernier. Cependant ce modèle ne connaîtra par le succès commercial escompté à cause de son prix de vente beaucoup trop élevé.


1987
Invention du système de transmission de données de type ISDN


1990
Tim Bernes-Lee invente le format html


1994
PowerMac d’Apple
Basé sur le microprocesseur PowerPC réalisé par Motorola en collaboration avec IBM, il était présenté comme le successeur commun du PC et du Mac. Cependant malgré de très bonnes performances, il tarde à s’imposer et à concurrencer l’hégémonie Wintel


1995
Invention du DVD-ROM par Sony et Philips.
Successeur annoncé du CD-ROM dont il reprend exactement le format physique. Capacité 14 fois supérieure à son prédécesseur.

Borland/Inprise inventent Delphi.
Sun invente Java


1998
Lancement de l’I-mac...Ce modèle parviendra-t-il à relancer la marque à la pomme? 265'000 modèles vendus en à peine un mois et demi après son lancement

2000
monde
Le bogue de l’an 2000 fait plus de peur que de mal

L’origine d’Internet

Les premiers documents enregistrés sur les interactions sociales d’un réseau informatique global sont une série de mémos écrits par J.C.R. Licklider de l’institut MIT au mois d’août 1962. Son concept s’intitulait „le réseau galactique“ et décrivait une société ou tout un chacun pouvait accéder rapidement à des fichiers ou à des programmes à partir de n’importe quel site. Ce concept s’approchait beaucoup de l’Internet d’aujourd’hui.

Le premier papier publié sur la théorie de l’échange de paquets informatiques fut publié en juillet 1961 par Leonard Kleinrock au MIT. Le premier livre sortit de presse en 1964. Kleinrock réussit à convaincre Lawrence Roberts de la faisabilité scientifique de communiquer au moyen de paquets et non pas au moyen de circuits. Afin de passer de la théorie à la pratique, on connecta un ordinateur TX2 basé dans le Massachusetts à l’ordinateur californien Q-32 grâce à une liaison téléphonique de faible débit. C’était le premier WAN (Wide-Area Computer Network) jamais réalisé. Le résultat de cette expérience fut que différents ordinateurs séparés dans l’espace-temps pouvaient parfaitement travailler ensemble mais que la transmission de données par les lignes téléphoniques de l’époque étaient parfaitement inadaptées à ce projet.

Roberts rejoignit la DARPA (Defense Advances Research Projects Agency) pour développer le concept de réseau informatique et de peaufiner son plan pour l’Arpanet qui fut publié en 1967. Ce réseau informatique militaire fut créé en 1969. A fin 1969 Arpanet reliait 4 ordinateurs. Ce nombre augmenta rapidement durant les années suivantes. En décembre 1970, le Network Working Group mettait la touche finale au protocole hôte à hôte appelé Netwok Control Protocol (NCP).

En 1972 Bob Kahn organisa une grande démonstration de l’Arpanet lors de la conférence internationale sur la communication informatique (ICCC). Ce fut la première démonstration publique de cette nouvelle technologie de réseau. Le premier message électronique (e-mail) fut envoyé à la même époque.

Un des objectif principaux d’Arpanet était de devenir un réseau informatique reliant des ordinateurs dans le monde entier. Ce réseau devait continuer à fonctionner si une de ses parties était détruite - à la suite d’un bombardement, par exemple -. Nous nous trouvions à l’époque en plein syndrome de la guerre froide. Au lieu d’envoyer des fichiers entiers du point A vers le point B, on découpait ces fichiers en petits paquets que l’on introduisait dans des enveloppes virtuelles (le protocole internet (IP), chacune adressées au destinataire. Ce n’est pas le réseau qui est responsable de la mise en place et du déroulement d’une communication, cette responsabilité échoit aux communiquants eux-mêmes. En 1977, Arpanet comptait 50 sites env. Ce nombre augmenta constamment.

En 1983, l’Arpanet fut découplé du réseau et transformé en Milnet. En 1986, le gouvernement américain commença à réaliser le NSFNet (National Science Foundation Network), système de communication à haut débit reliant les superordinateurs de cinq universités américaines. Ce système est aujourd’hui l’épine dorsale d’internet. A la base Internet avait été pensé uniquement en tant que réseau de recherche. Le NSFNet fut intégralement financé par les contribuables et une politique de bons usages interdisait le transfert de données à but commercial. A mesure que les entreprise découvraient ce nouveau médium, d’autres réseaux parallèles à but commerciaux virent le jour, développant ainsi le réseau des réseaux de manière exponentielle. L’invention du WWW contribua également à l’explosion de son utilisation. 2 réseaux commerciaux complètent aujourd’hui le réseau NFS. Il s’agit de l’Advance Network Services et du Commercial Internet Exchange qui réunit les principaux fournisseurs Internet à l’échelle nationale américaine. Aujourd’hui, prêt de la moitié des accès à Internet se trouvent en main d’entrepreneurs privés.

Le futur d’Internet

Il est toujours très difficile de prévoir l’avenir. Bien des gens s’y ont essayé et se sont cassés les dents. Néanmoins, il est possible de tirer quelques lignes directrices de ce que sera Internet demain:

· la vitesse de transmission des données et la largeur de bandes augmentent permettant un échange de données plus rapide
· le contenu multimédia d’internet va évoluer
· la plupart de nos appareils professionnels et ménagers seront directement branchés sur Internet et se géreront eux-mêmes sans intervention humaine automatique
· le transfert des données et de la voix actuellement séparés vont converger dans un même système
· Les différents médias (radio, TV, téléphone, fax) vont s’intégrer à Internet
· la philosophie démocratique d’Internet subsistera
· les coûts d’utilisation diminueront


Cet exposé a été rédigé le 8 novembre 1999 uniquement sur la bases d’informations disponibles à l'époque sur Internet:
Voici un aperçu des adresses des sites de référence sur le sujet:

http://library.advanced.org/10005/library/
http://www.citeweb.net/guillier/his_info/grandes_dates/
http://www.hh.schule.de/gsb/user/sk/igesch.htm
http://www.isoc.org/internet-history/
http://www.rc.kyushu-u.ac.jp/ˆmichel/interneteducation/inethistory/germanoutline/net_index.html
http://www.w3.org/people/Berners-Lee/
http://www.bell-labs.com/user/zhwang/vcerf.html

Source: Le premier blog de Mathieu Janin (1.0)

Un film d'anticipation de 1969 décrit l'Internet d'aujourd'hui

Cerise sur le gâteau, je vous fait découvir ici - si vous ne l'avez pas déjà visionnée - un extrai d'unreportage TV sur la vision d'Internet datant de 1969...Une fois n'est pas coutume, ses auteurs n'étaient pas du tout à côté de la plaque...
Mathieu Janin

Mathieu Janin

Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lavaux)




Mathieu Janin : Boycott de Google et YouTube relativisé https://t.co/3Jicr8yytP https://t.co/j4xZ2DzJNg
Dimanche 26 Mars - 00:51
Mathieu Janin : 4 people followed me and 3 people unfollowed me // automatically checked by https://t.co/7kCTRDR81I
Vendredi 24 Mars - 22:25
Mathieu Janin : Samsung renonce finalement à la scission https://t.co/GQgHceOS0t https://t.co/GuBnofYOPE
Vendredi 24 Mars - 06:58
Mathieu Janin : Google renforce ses contrôles dans la diffusion de publicités à caractère douteux voire haineux. https://t.co/hdhAsaWkZm
Mardi 21 Mars - 13:33


Les News



Inscription à la newsletter