Plasma contre LCD: La guerre des écrans fait rage en Asie

Vendredi 16 Mars 2012

3 décembre 2005 - Alors que les écrans cathodiques appartiennent de plus en plus au passé et réveillent une certaine nostalgie en nous, les fabricants d’écrans LCD produisent à moindre frais des moniteurs plats pendant que l’empire du plasma contre-attaque.Le groupe Philips inaugurera à Paju en fin d’année la plus grande fabrique d’écrans à cristaux liquides du monde. Cette usine localisée en Corée du Sud est si grande qu’elle pourrait contenir huit stades de football de dimension similaire aux stades genevois de La Praille ou bernois du Stade de Suisse. Ce projet estimé à cinq milliards de dollars américains représente la septième génération d’usines capables de fabriquer des écrans de taille de 77 à 89 pouces, supérieure à ceux produits par les fabriques de générations précédentes.


L’Asie à la pointe du progrès
L’usine Philips de Paju ne représente pourtant que la pointe d’un iceberg. Les équipementiers coréens, japonais et taiwanais bandent leurs muscles afin de remporter la guerre mondiale du marché des téléviseurs du 21e siècle. Si l’européen Philips envisage d’investir quelque 25 milliards de dollars à Paju durant la prochaine décennie, Samsung Electronics n’est pas en reste et compte investir 20 milliards de dollars pour faire sortir de terre une usine similaire à Tangjeong en Corée et Sharp Electronics fait de même, espérant produire en automne 2006 des écrans de diagonale encore plus grande que ceux de son concurrent hollandais.

Ces grands travaux coréens présagent d’énormes implications pour les téléviseurs du futur. En effet, plus les feuilles de verre produites sont grandes, plus on pourra produire d’écrans LCD à partir d’une de ces feuilles et réduire par conséquent le prix de revient de ce composant. Ce gain de productivité aura des répercussions dans l’industrie télévisuelle. Le prix d’un écran LCD à déjà chuté depuis l’an 2000 de 5'000 à 600 dollars aujourd’hui et chaque nouvelle génération d’écran propose un meilleur rapport prix/performance. La diminution des prix encourage le grand public à acquérir un téléviseur plat. Ce marché devrait doubler cette année pour atteindre 26,6 millions d’unité à l’échelle mondiale selon les résultats d’une étude publiée par le cabinet d’études de marché DisplaySearch.

L’arrivée prochaine de la septième génération d’écrans LCD (G7) devrait faire chuter encore les prix d’un téléviseur LCD de 42 pouces coûtant 2900 dollars à la fin de cette année sous la barre des 1500 dollars dans trois ans. Cette nouvelle devrait nous réjouir puisque ces diminutions de prix vont contribuer à démocratiser ce nouveau type de téléviseurs et encourager l’acquisition d’installations de « home cinema » dans les familles occidentales.

Si le LCD semble avoir le vent en poupe, qu’en est-il du plasma ?
Relégués dans les niches de marché des écrans onéreux de grande taille en raison des baisses de prix de son concurrent LCD, les écrans plasma offraient jusqu’alors une meilleure qualité d’écran de grande taille. Ces derniers ne sont pas compétitifs dans des dimensions inférieures en raison de perte de luminosité. Mais alors que le LCD augmente sa taille de production, cette technologie de production vient directement menacer les équipementiers traditionnels d’écrans plasma, principalement japonais tels que Matsushita Electric Industrial Co. (Panasonic) et Pioneer Corp.

Les parts de marchés des équipementiers plasma représentent aujourd’hui 88% du marché des écrans de 40 pouces et plus et les rois du plasma ne veulent pas concéder un pixel à leurs concurrents. Le japonais Matsushita dont les usines produisent actuellement le quart du volume mondial d’écrans plasma vient de dépenser quelque 860 millions de dollars dans la création d’une nouvelle usine de téléviseurs au Japon et inaugurée au mois d’octobre. Matsushita projette de commercialiser 2,1 millions d’écrans plasma cette année. Pioneer n’est pas en reste, même s’il ne possède que 8% de parts de marché, puisqu’il augmente également sa production.

En raison de sa technologie à moindre coût, les équipementiers plasma ont facilement réussi à ajuster leurs prix de vente sur ceux de leurs concurrents LCD et les concurrents ne se gênent pas de communiquer par monts et par vaux que dans le cadre des écrans de grande taille, la technologie plasma offre une meilleure qualité en raison d’une moindre distorsion de couleur et d’image que les écrans LCD même si cette critique n’est plus actuelle et a été corrigée entre-temps, selon les dires des équipementiers concurrents et que les écrans LCD sont moins gourmands en énergie et durent plus longtemps que les écrans plasma.

Plasma ou LCD ?
Alors que le plasma équipe principalement nos téléviseurs, l’industrie du LCD fourgue chaque année les écrans de 200 millions d’ordinateurs ainsi que ceux de millions de téléphones cellulaires, PDA, lecteurs audio et caméras. Les deux technologies concurrentes semblent donc avoir de beaux jours devant elles.

Quelles sont les différences entre les technologies LCD et Plasma ?

Technologie:
Bien qu'ils soient tous les 2 des écrans plats, les Plasmas et LCD fonctionnent de façon totalement différentes : Le Plasma utilise une matrice de petites cellules de gaz rares que l'on charge électriquement et qui émettent alors de la lumière. Le LCD, de son côté, consiste en une solution de cristaux liquides placée entre 2 panneaux transparents dont la polarisation varie, ce qui augmente ou réduit la quantité de lumière qui les traverse.

Taille:
Actuellement, la taille maximum des écrans LCD plafonne à 45 pouces. Au delà, il faudra vous tourner vers les Plasmas. La différence de taille entre les 2 techniques diminuent graduellement et ne sera à terme plus un critère de choix.

Qualité d'image, contraste, couleur et saturation:
Même si les 2 technologies produisent aujourd’hui d'excellentes images, le Plasma ne produit aucune lumière résiduelle (rétro éclairage) susceptible de se glisser entre les cellules et offre par conséquent un meilleur rendu du noir profond et un meilleur contraste. Le phénomène se reproduit également pour le rendu des couleurs.

Angle de vision: Le Plasma domine le LCD, en particulier par rapport aux modèles LCD d'entrée de gamme qui voient leur qualité d'image se détériorer si l'on se décale sur le coté.

Détérioration des photophores

Ce phénomène d'image "fantôme" (due aux photophores "brûlés";) persistante, si un affichage statique reste trop longtemps à l'écran, peut atteindre certains Plasmas ; Ce phénomène peut être parfois irréversible s’il se produit durant les 200 premières heures de fonctionnement. Pour l’éviter, il suffit de ne pas trop pousser la luminosité et le contraste de l’écran durant cette période de "rodage" du Plasma.

Distance par rapport à l'écran: Il faut compter en moyenne une distance entre le spectateur et l’écran d'au moins 2 fois la largeur de l'écran pour éviter de trop distinguer les pixels. Pour les adeptes des yeux "collés" à l'écran, mieux vaut choisir un LCD où ce phénomène est moins visible.

Durée de vie: Les premiers Plasmas avaient une demi-vie ne dépassant pas 20000 heures au delà de laquelle la luminosité dégringolait de 50 % ! Les modèles plus récents atteignent désormais 30000 à 60000 heures de fonctionnement. De leur coté, les écrans LCD vous garantissent une durée de vie de 50000 à 60000 heures. Quand on sait que regarder la TV 6 heures par jour vous donne un total de 2200 heures par an, un rapide calcul vous montrera que les 30000 heures seront atteintes en près de 14 ans.

Temps de réponse: Longtemps décriés pour des temps de réaction trop long (fameuses traînées désagréables à l'oeil lors d'images en mouvements rapides), les écrans LCD actuels n'ont plus du tout ce défaut et la différence avec les Plasmas est imperceptible à l'oeil.

Consommation électrique:
Quoique cela ne soit pas un des premiers critères de choix, sachez que les Plasmas peuvent consommer jusqu'à 30 % de plus que leurs homologues LCD.

Fin encadré>
Mathieu Janin


Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lavaux)




Mathieu Janin : Le site de la RTS à l'EPFL se précise http://t.co/LZNrMakjOg http://t.co/0e3J6cm7KM
Jeudi 30 Octobre - 17:35
Mathieu Janin : Avec HBO, la RTS est à l’affût de séries pointues http://t.co/d0W2WjIDjG
Jeudi 30 Octobre - 15:03
Mathieu Janin : Suisse - Facebook: Jeunes ciblés par des pubs pour des produits pas nets http://t.co/qfLTTSK4oV
Jeudi 30 Octobre - 15:01
Mathieu Janin : Berne: Les Suisses devraient pouvoir éviter d'être tracés http://t.co/eVAUTgCmb5
Jeudi 30 Octobre - 14:52


Les News



Inscription à la newsletter