Mathieu Janin 2.0

Pensée socialnomique du lundi 3 juillet 2011 – l’acte social numérique est indispensable à la vie du réseau. Sinon sa mort est programmée

Vendredi 1 Juillet 2011

Je n'apprécie pas la dénomination de "média social" pour deux raisons. La première est que le terme de média nous fait immédiatement penser au "push marketing", le fait de transmettre de l'information de façon unilatérale et interruptive à une audience qui n'a pas forcément envie de la consommer. La deuxième est que le terme social ne veut pas dire grand chose à une époque où ce terme est galvaudé dans de nombreuses expressions courantes.


Contrairement aux médias traditionnels les médias sociaux n'existent que dans l'action

Pensée socialnomique du lundi 3 juillet 2011 – l’acte social numérique est indispensable à la vie du réseau. Sinon sa mort est programmée
Depuis des décennies, les médias nous ont imposé leurs programmes et leurs heures de diffusion. Nous devions adapter nos vies et interrompre nos occupations pour regarder le téléjournal à midi ou le soir, sous peine de ne plus savoir ce qui se passait dans le monde. C'était l'époque de la dictature du petit écran.

Les médias sociaux sont différents. Il ne véhiculent pas de l'information dans une seule direction mais représentent plutôt des vecteurs de conversation numériques entre deux ou plusieurs correspondants.

Les médias traditionnels sont passifs. Avez-vous déjà observer un jeune enfant regarder la télévision? C'est une expérience terrifiante car votre petit diable se transforme immédiatement en légume passif et ne donne pratiquement plus de signes de vie, respiration mise à part. Les médias sociaux sont différents. Ils ne sont jamais passifs et toujours en action car c'est l'être humain qui transfère de l'information aux autres membres de sa communauté. Sans action il n'y aurait pas de transmission d'information.


Facebook, Twitter, Linkedin, les blogs & Co ne valent rien sans les contributions de leurs utilisateurs

Facebook n'est pas un média en tant que tel. Ce réseau sera mort demain si ses utilisateurs n'interagissent plus. Twitter n'est pas un média social si vous vous contentez de diffusez des actualisations de billets de blog ou des liens d'articles. Dans ce cas, ce ne serait qu’une imitation d'un fil RSS limité à 140 caractères.

L'interaction entre les émetteurs et récepteurs de contenus représente la valeur ajoutée des médias sociaux. Contrairement à leurs ancêtres, les médias sociaux permettent le "feed-back". Et ce feedback enrichit la conversation et représente une valeur ajoutée incontestable qui plaît aux internautes. Raison pour laquelle ils plébiscitent de plus en plus l'utilisation de ces nouveaux médias et abandonnent les médias traditionnels.

Si vous avez créé une page Facebook au nom de votre entreprise, d'un produit ou d'un service. Vous devez l'actualiser régulièrement en l'alimentant avec de l'information fraîche. Si vous ne le faites pas, vous resterez noyé dans la masse des pages invisibles et moribondes qui forment la majorité de la blogosphère. Vos amis sur Facebook désirent que vous entriez en contact avec eux. Que vous validiez leurs choix et que vous commentiez leur actualité. Sans interaction pas de vie numérique.

Cela équivaut également lorsque vous assurez votre promotion sur des réseaux sociaux tels que Linkedin. Vous serez numériquement mort-né si vous vous contentez de créer un profil sans l'alimenter régulièrement en actualité vous concernant.

Rédiger un blog n'est également pas un acte social si vous vous contentez de diffuser des billets à vos lecteurs. Votre blog gagnera sa dimension sociale lorsque vous répondrez aux commentaires de vos lecteurs et serez à leur écoute.

L’interaction effraie les entreprises car elles craignent de perdre le contrôle de l’information

Les médias sociaux effraient les entreprises car elles se sont trop habituées, depuis de nombreuses décennies, à contrôler l’information. Pourtant, elle ne contrôlent rien du tout et s’exposent, si elles n’investissent pas à développer leur présence numérique dans les réseaux sociaux, aux informations négatives émises par leurs clients insatisfaits ainsi que par leurs compétiteurs.

La recette du succès dans les médias sociaux

En théorie, la recette est simple. Il s’agit de capitaliser sur son contenu numérique pour ferrer l’internaute. Mais cette stratégie demande du temps et de la patience. Deux valeurs qui ne sont pas très actuelles dans notre société d’aujourd’hui. Tous les paysans vous le diront. Il est impossible de récolter sans avoir préalablement semé. Les médias sociaux ne sont pas différents de l’agriculture. Investissez du temps à interagir avec d’autres internautes et enrichissez les conversations en ligne avec vos expériences et vos points de vue. Ainsi vous sortirez du lot et obtiendrez l’attention des autres membres de votre communauté et ils s’adresseront à vous et vous mandateront le jour où ils chercheront un produit ou service que vous commercialiser parce que vous aurez su gagner leur confiance et leur empathie grâce à votre présence avant vos concurrents.
Mathieu Janin

Mathieu Janin

Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lavaux)




Mathieu Janin : Une étude relativise le rôle des fausses infos dans la campagne présidentielle américaine https://t.co/DWmraK9BqS https://t.co/vZasRKkspy
Samedi 21 Janvier - 10:42
Mathieu Janin : Les radios privées suisses gagnent du terrain mais la SSR domine nettement https://t.co/rrdDDwlxpS https://t.co/0Gykom98qE
Vendredi 20 Janvier - 14:40
Mathieu Janin : 7 people followed me and 8 people unfollowed me // automatically checked by https://t.co/7kCTRDR81I
Vendredi 20 Janvier - 08:44
Mathieu Janin : Un journaliste de Léman Bleu récompensé https://t.co/2oYYpmXs0a https://t.co/KT3P0n33ee
Vendredi 20 Janvier - 06:23


Les News



Inscription à la newsletter