Mathieu Janin 2.0

Gustave Roud, transports scolaires et budget intercommunal à l’ordre du jour du conseil intercommunal de l'ASIJ

Jeudi 21 Septembre 2017

Les délégués du conseil intercommunal de l’ASIJ ont siégé au Forum de Savigny le mercredi 20 septembre. Ils ont pris connaissance du projet de nouveau collège primaire de Carrouge, débattu de la situation catastrophique des transports scolaires à huis-clôt et validé le budget intercommunal 2018 présenté par son exécutif jusque très tard dans la nuit.


Malgré un ordre du jour initialement peu chargé, la séance a duré 3h30, principalement en raison du rajout à la dernière minute par son président de deux nouveaux points : la présentation de l’étude de faisabilité du Collège de Carrouge ainsi qu’un point de situation du comité de direction sur la situation des transports scolaires.

Assermentations
Le législatif intercommunal a assermenté Catherine Schaefer de Montpreveyres en tant que déléguée.

Projet du nouveau collège « Gustave Roud » de Carrouge
Baptisé « Gustave Roud », d’après le nom du célèbre écrivain-photographe carrougeois, le projet de nouveau collège proposé par les bureaux ABA et IEC et retenu par le comité directeur comprendra 25 salles de classe, dont 3 salles pour activité annexes, une unité d’accueil pour la petite enfance, une salle de gym triple avec gradins, un système de chauffage à pelets avec possibilité de créer une centrale de chauffage à distance, 55 places de stationnement pour le corps enseignant, un abri PC et des locaux annexes selon le programme basé sur les exigences cantonales en la matière. La variante retenue comprend 3 corps de bâtiments pour faciliter l’intégration du collège dans son environnement. Le coût de construction de cet ensemble est estimé à 36,765 millions de francs (dont env. 20 millions pour le bâtiment scolaire et 15 millions pour la triple salle de gym) avec une marge d’erreur de 10%. Les dix communes de l’ASIJ voteront l’augmentation du plafond d’endettement nécessaire à la construction de ce nouveau collège durant le mois de décembre prochain. Le crédit d’étude (10% du coût du projet) devrait être voté en février 2018 par les délégués intercommunaux. Selon le directeur de l’établissement du Jorat et le président du comité directeur, la variante retenue parmi quatre propositions représente le projet le plus cohérent en terme de pédagogie scolaire et d’intégration au paysage existant.


« Situation pas drôle dans les transports scolaires »
Après un bref rappel historique des faits par le président du conseil intercommunal, le président du comité directeur a expliqué à l’assistance que la situation n’était pas drôle et que l’exécutif intercommunal avait siégé deux heures plus tôt et pris une décision unanime qui sera rapidement communiquée. Mais pas ce même soir en raison de l’absence du directeur de la compagnie des taxis romontois. Une quatrième version des horaires scolaires avait été préalablement transmise ce même jour au comité directeur. Après une première analyse, il s’est avéré que cette nouvelle version ne correspondait toujours pas au contrat liant le transporteur à l’ASIJ et était toujours globalement insatisfaisante, malgré quelques améliorations par rapport à la version précédente actuellement en vigueur. Le directeur de l’établissement scolaire a exprimé son vif mécontentement. Un délégué avait préalablement transmis une série de questions à poser à l’exécutif intercommunal concernant la situation actuelle des transports mais qu’il ne savait pas, dans ces circonstances, s’il était possible voire utile de recevoir des réponses en fonction de la décision prise et non communiquée de l’exécutif intercommunal. Une déléguée a ensuite proposé que le Conseil intercommunal vote une demande au comité directeur de rupture de contrat avec le transporteur. A cet instant, la tension était maximale jusqu’à ce qu’une déléguée demande à poursuivre la discussion à huis-clôt afin que le président du comité directeur puisse communiquer la décision précédemment prise aux délégués intercommunaux, sans que le public en soit informé et que les débats puissent se poursuivre en bonne connaissance de cause. Après avoir été soumise au vote et approuvés, les parents d’élèves et les journalistes présents ont dû quitter la salle jusqu’à la fin des débats concernant ce point.

Budget 2018 adopté à l’unanimité
Après avoir majoritairement refusé une motion déposée par un délégué concernant l’augmentation d’une quarantaine de milliers de francs du poste « Patrouilleurs scolaires et surveillants », les délégués ont adopté le budget 2018 de l’ASIJ. Ils ont ainsi suivi les recommandations de la commission des finances de l’intercommunale scolaire. Tenant compte des remarques contenues dans l’audit de la cour des comptes vaudoise, l’exécutif intercommunal a présenté pour la première fois un budget prévisionnel de 6,925 millions de francs dont 6,581 millions de francs de charges seront à répartir entre les dix communes concernées.

Communications diverses
L’inauguration du nouveau collège de Servion est agendée au 18 novembre 2017. Le conseil intercommunal siégera la prochaine fois le 6 décembre prochain dans la commune de Syens. Le règlement intercommunal de l’ASIJ est pratiquement sous toit en main du comité directeur. Il devrait être adopté dans la prochaine séance de décembre. En 2018, le conseil intercommunal de l’ASIJ siègera pour la première fois le 7 février dans une commune encore non définie. La séance a été levée à 23h15.

Infos : www.asij.ch


Encadré :
Gustave Roud, l’écrivain-photographe
Gustave Roud (1897-1976), un des principaux auteurs francophones de Suisse, est principalement connu pour ses proses poétiques. Après la mort de C. F. Ramuz, il a été considéré comme un maître par de nombreux jeunes poètes : Maurice Chappaz, Jacques Chessex, Philippe Jaccottet. Sa correspondance, son journal et sa critique témoignent également d’abondantes réflexions sur la littérature et les arts. Mais, depuis quelques années, son activité de photographe apparaît également au premier plan : Gustave Roud est ainsi considéré comme l’un des grands écrivains-photographes européens de l’entre-deux-guerres. Né le 20 avril 1897 à Saint-Légier, au-dessus de Vevey, et décédé le 10 novembre 1976 à l'hôpital de Moudon, il s’est installé avec ses parents en 1908 à Carrouge, dans une ferme héritée du grand-père maternel, il y passa toute sa vie avec sa sœur Madeleine, son aînée de quatre ans, jusqu'à sa mort.
Mathieu Janin

Mathieu Janin

Pensée socialnomique | GRI | ICT-SR | Award Corporate Communications | Conférences | Opinion | Bio | Communication 2.0 | xyz 2.o | Histoire de l'informatique | E-Commerce | ICT expos Romandie | E.glise | Röstigraben Relations | marketing non marchand | Männerchor | Mathieu Janin 1.0 | fcmv2013 | Actualité locale de Savigny et Forel (Lvx), du Jorat et de la région Oron-Palézieux




Mathieu Janin : Le succès du Spritz ne doit rien au hasard https://t.co/ecrgOoG81k
Dimanche 19 Août - 09:07
Mathieu Janin : Feu vert au rachat de Goldbach par Tamedia https://t.co/P6NtSnzYzh
Vendredi 17 Août - 22:22
Mathieu Janin : Loterie et paris: Chaque Helvète a misé en moyenne 333 francs en 2017 https://t.co/e3QYruEYMl
Vendredi 17 Août - 13:23
Mathieu Janin : RT @APEjorat: Les enseignants genevois privés de WhatsApp avec les élèves https://t.co/Es05B6auEt
Jeudi 16 Août - 09:20


Les News



Inscription à la newsletter