Mathieu Janin 2.0
Pensée socialnomique
Les pensées socialnomiques sont mes pensées relatives à la communication 2.0 au quotidien de mon activité professionnelle et privée. La socialnomie représente la convergence du secteur social avec l'économie. Il se reflète dans le Permission marketing et la communication participative. Son abréviation la plus courante et l'adjonction 2.0

La frontière entre notre vie privée et notre vie professionnelle s’estompe de plus en plus.



Auparavant, seuls les personnalités publiques et les chefs d’entreprise étaient soumises à ce problème. Désormais, nous sommes tous dans le même bâteau.

Il s’agit de gérer notre vie comme si nous étions filmés 24 heures sur 24 par nos voisins, nos collègues de travail, nos concurrents, nos amis.

Comportons-nous de façons exemplaire et nous n’aurons pas de problème. Au travail, cela nous paraît évident, mais également à la maison et dans notre sphère privée, sous peine de voir nos défauts apparaître sur la scène publique un jour ou l’autre.


Jeudi 29 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Avant l’arrivée des médias sociaux, le pouvoir médiatique appartenait aux grandes entreprises. Il leur était facile de se faire une bonne réputation médiatique à grands coups de campagnes publicitaires.



Aujourd’hui se cache derrière chaque internaute un journaliste, un photographe, un cameraman, un présentateur, un producteur de contenu. Nos téléphones cellulaires se transforment en véritables centres de presse susceptibles d’informer le monde en temps réel lorsqu’un événement se produit (cf. la mise à mort d’Oussama Ben Laden par l’armée américaine relayée en temps réel sur Twitter par un voisin).

Qu’on le veuille ou pas, nous sommes constamment sous les feux des projecteurs de nos voisins.

Que ce soit en tant que personne ou en tant qu’entreprise, nous devons veiller à maintenir une bonne réputation car chacun des personnes qui interagissent avec nous peuvent publier des informations qui influenceront notre réputation de façon positive ou négative selon nos actions et selon la représentation de nos actions dans leurs têtes (ce qui est beaucoup plus difficile à prévoir).


Mercredi 28 Septembre 2011 | Commentaires (0)


Les gens définissent une marque en tant que logo, sentiment, nom de domaine ou une promesse. Jay Conrad Levinson nous explique que le Guerilléros du marketing social comprend qu’une marque est la représentation de ce que pensent sa clientèle. Nous devons donc représenter une idée ou une série de valeurs dont les gens ont envie de parler et d’échanger avec leur réseau de connaissances.



Les utilisateurs de Twitter produisent plus d’un milliard de messages par mois pendant que YouTube diffuse des milliards d’heures de vidéo. Si l’on combine le volume de contenu diffusé par les médias sociaux aux médias traditionnels et à l’e-mail, l’internaute se sent bombardé, si ce n’est pas oppressé, par tant d’informations. Il recherche donc le soutien de personnes et d’organisations de confiance pour les guider dans cette jungle numérique. Il nous faut donc donner confiance pour avoir le succès.


Mardi 27 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Nous arrivons au terme de notre découverte des 10 traits de personnalité indispensables au Guerilléros du marketing social. Si vous ne les possédez pas, vous pouvez acquérir les capacités qui vous manquent afin de pouvoir maîtriser l'art de la guerilla dans le cadre du marketing social.



Comment devenir un bon guérillero marketeur des médias sociaux ?

Nous l’avons vu l’esprit de guerilla permet à ses adeptes de bénéficier d’un effet de levier démultiplicateur de leur force de frappe, lorsqu’ils lancent une action de marketing. Nous allons découvrir aujourd’hui quels sont les ingrédients personnels nécessaires pour faire de nous de bons guerilléros du marketing social.

Jay Conrad Levinson décrit 10 traits de personnalités indispensables :



1. l’imunité aux modes

2. la curiosité

3. la capacité de sauter le pas au bon moment

4. la capacité de courir le marathon

5. la transparence

6. l’esprit communautaire

7. l’intérêt du profit

8. la soif technologique

9. le développement personnel

10. la mentalité de locomotive



Je développerai ces différents points ces prochains jours.


Dans son livre, Jay Conrad Levinson nous rappelle que le terme de "social media marketing" prète à confusion. Il est souvent considéré comme un outil ou une tactique marketing plutôt qu'à une approche stratégique de marketing ou une nouvelle façon de considérer des échanges plus sociaux entre les différents acteurs d'un marché.



Les médias sociaux sont plus des outils de leaderships que des outils de marketing. La création et le développement de marque et le renforcement de la confiance sont des éléments clés à n'importe quelle opération de vente ou de marketing. Tous deux résultent de conversations sur et entre nos prospects ou clients et notre société ou nos produits.

Dans la perspective du marketing en ligne, le leadership résulte de l'engagement humain. Et l'engagement ne se contente pas de conversations interpersonnelles avec notre clentèle.Il ne se contente pas non plus d'écouter le marché et de lui répondre. L'engagement tend à ce que le consommateur ou la communauté se sente réellement écoutée en toute authenticité et non pas uniquement dans le cadre d'une opération commerciale.

Chaque conversation, chaque interaction, chaque tactique marketing doit rajouter de la valeur à un échange sous forme d'une information supplémentaire ou d'un divertissement. Il s'agit de rendre la vie de nos clients meilleure, qu'elle devienne plus drôle, plus efficace, plus intéressante, etc.

L'efficacité de notre marketing augmentera ou diminuera avec notre capacité de guider nos clients vers une direction réellement meilleure pour eux et de nous engager réellement à rendre leur vie meilleure. Nous devons leur offrir de nouvelles opportunités, de nouvelles informations en primeur, être réellement à leur écoute et résoudre leurs problèmes.

Les Guerilleros du marketing social observent leur communauté et s'impregnent de son intelligence. Mais ils ne se reposent jamais sur leur lauriers. Il pensent déjà à comment sera demain. Ils contribuent à créer de nouvelles tendances, de nouvelles solutions et adoptent la mentalité de la locomotive qui tire d'autres wagons.



Les Guerrilleros savent que les secteurs technologique et des affaires évoluent vite. Ils sont au fait des derniers développements en ces matières afin de maintenir leur avance concurrentielle.



Les réseaux sociaux développent notre visibilité et attirent bon nombre d’émulateurs qui interagissent également avec nos clients et prospects et utilisent parfois des outils plus modernes que les nôtres. Il s’agit donc d’apprendre et d’identifier les dernières tendances pour ne pas perdre notre avance technologique. Ce travail est personnel car nous ne pouvons pas attendre que notre directeur des ressources humaines nous planifie un séminaire en la matière ou qu’un magazine spécialisé nous rédige un dossier thématique sur les dernière technologies de pointe – devenu de toute façon obsolète entre sa rédaction et sa diffusion sur le marché quelques semaines voire mois plus tard.

Le travail personnel ne fait pas peur au Guerrillero du marketing social car il est passionné par son métier et par son projet. Cette vocation est une autre garantie de son succès.


Vendredi 23 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Le Guerrillero du marketing social est assoiffé de technologie car c’est son arme et sa compétence fétiche. Pour ne pas perdre pied, il doit suivre une formation continue en matière d’évolution technologique. Les technophobes n’ont pas place dans notre société. Nous devons comprendre les conséquences des évolutions technologiques avant nos concurrents afin de maintenir et développer nos parts de marché.




Conseils pour devenir un Guerrilla Geek :



· Joindre le réseau Meetup.com et adhérer aux groupes qui partagent de l’information sur les nouvelles tendances et technologies émergentes.

· Joindre un groupe local dédié aux médias sociaux (le réseau Communication Romande par exemple) ou le réseau international Social Media Club

· Investir quotidiennement du temps pour lire des blogs et écouter des podcasts dédiés à l’évolution technologique et les tendances globales du marché.

· Participer à des conférences dédiés aux réseaux sociaux et assister à des séminaires

· S’allier avec des partenaires maîtrisant la technologie, tels que des informaticiens qui se chargeront de la partie technique alors que vous prendrez en charge la partie marketing et communication de votre projet. Vous pouvez trouver des partenaires locaux en vous inscrivant dans le réseau social « Informatique Romande »

· Suivre et vous interconnecter avec des fondus de technologie sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Google Buzz, etc. Nous avons l’habitude de publier des compte-rendus et des actualisations de statuts concernant des informations et des technologies excitantes, blogs intéressants, conférences et ressources diverses.


Jeudi 22 Septembre 2011 | Commentaires (0)


Le Guerrilla Marketing doit être profitable ou ne pas être.



Le profit à retirer d’une action nous importe. Pas le nombre de clics ou de visiteurs généré. Beaucoup de personnes confondent la popularité avec la profitabilité. Bon nombre de blogueurs, de célébrités utilisatrices de Twitter et de stars de la diffusion de vidéos YouTube annoncent des dizaines voire des centaines de milliers de suiveurs. C’est une statistique importante mais elle est quantitative. Pourtant, vous pouvez être une star des réseaux sociaux et crever de faim, si vous ne savez pas transformer cette popularité en profitabilité. Pour ce faire, il vous faut convertir votre audience en consommateur de vos produits ou services. C’est l’une des facultés centrales du Guerrilla Marketing.

Beaucoup d’experts auto-proclamés en médias sociaux vous dévoileront leurs secrets pour développer votre audience. Mais attention à ne pas perdre votre temps en vous épuisant dans des tâches qui ne feront jamais bouillir votre marmite.

Les Guerilleros du marketing social utilisent les médias sociaux pour réduire leurs coûts fixes et automatiser leurs processus d’affaires. Ils n’investissent pas de ressources dans des artifices sans valeur ajoutée mais choisissent des produits et services qui améliorent leur productivité.


Mercredi 21 Septembre 2011 | Commentaires (0)



Le bon Guerrilléro construit, connecte et aide sa communauté. D’autres alliés existent en son sein et forment son capital. Lorsque vous interagissez avec d’autres personnes par l’intermédiaire des réseaux sociaux,


il est important de garder en tête les chiffres suivants. Les neuf dixièmes du marketing social représentent des contributions communautaires et des connexions sans volonté immédiate de consommer des produits ou des services. Le dixième restant concerne le marketing ciblé correspondant aux individus qui ont réellement besoin de vos produits ou services à ce moment précis. En publiant du contenu à valeur ajoutée et en aidant d’autres consommateurs et membres d’une communauté en ligne à atteindre leurs objectifs personnels, ces derniers se rappelleront de nous le jour où ils auront besoin d’un de nos produits ou services. Si vous êtes nouveau au sein d’une communauté, prenez votre temps pour faire sa connaissance. Les bons Guerrilléros prennent leur temps pour connaître la communauté dans laquelle ils évoluent. Il apprennent à en connaître ses valeurs spécifiques et ses modes de fonctionnement et prennent leur temps pour identifier ses influenceurs et les décideurs qui la pilotent.

Une fois synchrone avec la communauté, il s’agit de se faire positivement remarquer par ses membres et de développer son image de marque à travers des contributions communautaires à valeur ajoutée. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple :



· Trouver des influenceurs et les aider à promouvoir un projet ou une cause qui leur tient à cœur

· Editer du contenu à valeur ajoutée, tels que des livres blancs, des études, des conseils, webinaires gratuits, des podcasts ou des outils de développement personnel susceptibles d’améliorer les conditions d’existence de la communauté en question

· Créer des opportunités pour d’autres membres de cette communauté de se connecter, de collaborer, d’échanger ou de commercer les uns avec les autres

· Développer le nombre d’adhérents à cette communauté en créant un réseau social numérique avec les logiciels adéquats

Après vous être connectés avec cette communauté, créé un rapport et réellement identifié et compris ses besoins, valeurs et préférences spécifiques, nous pouvons ensuite planifier et lancer une attaque marketing ciblée. Malheureusement, trop de marketeurs n’investissent pas suffisamment de moyens pour maîtriser cette phase préliminaire d’observation et de compréhension communautaire. C’est la raison principale d’échec de ce genre d’opérations. Prenez donc votre temps pour vous imprégner d’une communauté. Ce sera la principale clé de votre succès futur.


Mardi 20 Septembre 2011 | Commentaires (0)

S’il s’agit de courir rapidement dans certaines situations, le bon guerrilléro du marketing social doit également maîtriser la course de fond sur longue distance.


Certaines batailles se gagnent dans la durée et il faut savoir économiser son énergie pour porter l’estocade au bon moment. Ne pas abandonner trop vite sa campagne publicitaire, savoir répéter son message suffisamment de fois (27 fois selon Conrad Jay Levinson) pour que votre marque soit reconnue et savoir changer son fusil d’épaule afin de mieux ajuster sa cible si nécessaire.


Lundi 19 Septembre 2011 | Commentaires (0)


Un bon guerilléro de la communication et du marketing social doit savoir accélérer au bon moment lorsqu’une opportunité se dessine.



Il nous faut apprendre à être le premier au bon endroit afin de ne pas manquer une opportunité qui peut être unique. Cela demande un bon esprit d’analyse holistique et un esprit intuitif.


Dimanche 18 Septembre 2011 | Commentaires (0)

La curiosité est le second ingrédient indispensable à une bonne guerrilla de marketing social. Ses adeptes ne craignent pas les expériences ni les erreurs (pour autant qu’elles ne soient pas répétées trop souvent) afin d’optimiser l’utilisation de leurs outils.



Jay Conral Levinson nous invite à nous poser les questions suivantes pour aiguiser notre curiosité et améliorer notre efficacité en utilisant les médias sociaux :


  • Que se passera-t-il si je commence à publier gratuitement plus de rapports en ligne concernant mon domaine d’activités sur mon site web ?
  • Que se passera-t-il si j’augmente ma fréquence de publications sur mon blog tout en réduisant la longueur de mes billets afin de ne pas investir plus de temps pour la publication de mes billets ?
  • Que se passera-t-il si j’invite Loïc LeMeur à rédiger quelques billets sur le site de notre entreprise ?
  • Que se passerait-il si je déclinais le contenu de mes billets sous forme de podcast et de vidéos …Aurais-je plus de trafic ?
  • Que se passerait-il si j’encourageais financièrement mes lecteurs à contribuer à développer du contenu sur mon blog ?
  • Ne faudrait-il pas plutôt publier des billets durant le weekend ou continuer à le faire durant la semaine ?


Ce genre de questions et d’expériences contribue à améliorer notre efficacité. Il demande une grande créativité et une grande humilité de notre part car aucune réponse à une question ne peut être trouvée avant de se l’être posée préalablement.


Samedi 17 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Le premier trait de personnalité de l’adepte du Guerilla Marketing social est l’immunité aux effets de mode. C’est une faculté très importante lorsqu’on évalue l’importance réelle de nouveaux outils abondamment plébiscités par les médias.


N’étant pas né hier et évoluant depuis une vingtaine d’années dans le secteur des nouvelles technologies, je suis bien plaçé pour savoir que chaque nouvel outil ou découverte entraîne un engouement médiatique bien souvent surproportionnel au phénomène de mode du moment décrit par les médias. Lorsque la presse s’empare d’un phénomène, elle a souvent tendance à s’emballer et à répéter ce qu’écrivent ou diffusent d’autres médias. Cet effet de répétition donne souvent beaucoup plus d’importance au sujet à la mode que la réalité. Il s’agit donc d’évaluer chaque nouvel outil ou phénomène dans sa globalité, sans se laisser emballer par l’engouement médiatique. Qui se rappelle aujourd’hui du réseau virtuel Second Life, pourtant plébiscité par les médias du monde entier, il y a quelques années comme le remplaçant du world wide web. Aujourd’hui tout le monde l’a oublié et les médias ne publient plus une ligne ou ne diffusent plus une seconde de programme dédié à ce sujet devenu entretemps obsolète.

Sachons donc évaluer chaque nouveau sujet de mode à sa juste valeur, en faisant abstraction de son effet de mode. Ce sera le meilleur moyen d’équiper au mieux notre caisse à outils de la communication et du marketing social. Et ne perdons pas à l’esprit le retour sur investissement indispensable à l’utilisation de chaque nouvel outil ou phénomène lorsque nous lançons une nouvelle campagne. Son succès en dépend.


Vendredi 16 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Le déploiement des médias sociaux a radicalement changé le paysage marketing en popularisant l'utilisation des médias pour tout un chacun qui peut désormais se transformer en éditeur d'informations sans pour autant devoir investir de grandes sommes d'argent pour créer ses médias.



Mais les médias sociaux sont victimes de leur succès en devenant une mode avec ses bibles, ses gourous qui sont passionnés par ce nouvel Eldorado médiatique mais qui peinent à rentabiliser leur passion - certains n'en ont même pas envie - trop fascinés par la technique et par l'aspect social de ce dialogue interactif avec la planète entière. Ce n'est pas tenable à long terme - à moins qu'on soit retraité ou rentier.

J'apprécie Jay Conrad Levinson et pratique le Guerilla Marketing depuis le début des années nonante dès la parution de son premier livre intitulé "Guerilla Marketing".


Levinson était cadre au sein d'un des plus grands groupes publicitaires nord-américain et avait développé une nouvelle manière d'interagir de façon non conventionnelle sur son marché, tel el CHé lors de la conquête de Cuba. Le Guerrilla Marketing était né.

Pour ma part, je prône cette façon de penser et d'agir depuis vingt ans. Grâce aux médias sociaux, il n'a jamais été plus facile de communiquer efficacement pour un Marketing Guerrillero!

En relisant ce livre vieux de plus de vingt ans, je suis impressionné de constater que son contenu n'a pas pris une ride et correspond exactement à ce que préconisent aujourd'hui les gourous de cette nouvelle science que représente les médias sociaux.

Pourtant, Jay Conrad Levinson avait inventé ce concept au milieu des années huitante déjà pour permettre à de petits entrepreneurs de se mesurer à de grandes entreprises en utilisant des stratégies non conventionnelles pour développer l'attention du marché sur eux.

Personne n'échappe aux médias sociaux. Jay Conrad Levinson 'inventeur du du Guerrilla Marketing n'échappe pas à cette évolution de notre manière de communiquer.


Je suis en train de lire son dernier livre intitulé Guerilla Social Media Marketing paru il y a quelques mois aux Etats-Unis. Les prochains billets de ce blog seront dédié à ce que m'inspire ce livre qui explique à ses lecteurs comment agir de façon non conventionnelle pour obtenir un impact maximum avec peu de moyens en utilisant l'extraordinaire levier social que représentent les médias sociaux. Je me réjouis déjà d'échanger mes pensées avec vous et vous invite à me faire part de vos commentaires directement sur ce blog.

Comment figurer en première page de Google avec son contenu? C'est le Graal de bon nombre d'experts en optimisation de moteur de recherche (SEO). Son objectif est simple. Il s'agit de faire figurer votre marque en tête d'une recherche pour maximiser votre visibilité.



Le fonctionnement des moteurs de recherche étant tout sauf transparent, de nombreux mythes circulent sur ce sujet. Pourtant la recette reste des plus simples. Il s'agit d'éditer du contenu nouveau et d'interconnecter votre site à un maximum d'autres sites attirés par la valeur ajoutée de votre contenu par rétrolien (inbound links). Plus votre contenu sera unique et novateur et plus vous bénéficierez de rétroliens, meilleur sera votre classement.

L'utilisation de micro-blogging (Twitter) est un excellent améliorateur de classement de recherche en ligne. La publication d'une vidéo que tout le monde s'arrache en ligne ou la diffusion virale d'un billet de blogue peut favoriser l'apparition de votre site web sur les moteurs de recherche et développer votre réputation en ligne. Plus votre score sera élevé, plus les internautes auront consulté et consulteront votre site. Sachez donc être novateur et bon communicateur.


Lundi 12 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Nous produisons du contenu en ligne afin de poursuivre l'un des 4 objectifs suivants:



1) Attirer de nouveaux clients (c'est l'objectif principal de chaque entreprise commerciale).

2) augmenter la visibilité et la réputation de son entreprise et créer du bouche-à-oreille sur sa marque

3) partager plus d'informations en ligne sur sa société et faciliter sa recherche en ligne

4) encourager sa communauté et lui donner de bonnes raisons d'évangéliser son environnement pour la bonne cause de votre marque.

Si les trois premières raisons paraissent évidente, la quatrième ne l'est pas moins. Pourtant, peu d'entre-nous songent à stimuler sa communauté afin de bénéficer d'ambassadeurs de marque supplémentaires. Pourtant c'est l'un des moyens les plus efficaces pour développer la notoriété d'une entreprise via le bouche-à-oreille sur internet.

Pour ce faire, il faut transmettre de l'information immédiatement publiable à ce nouveau type d'ambassadeurs et faciliter sa diffusion auprès de leurs propres communautés par l'intermédiaire d'outils sociaux facilitant la diffusion d'information par exemple.


Dimanche 11 Septembre 2011 | Commentaires (0)

Cette cinquième et dernière question est importante.



Elle doit nous permettre de répondre à la question de savoir comment notre contenu sera trouvé, consommé et partagé par notre cible, afin d'optimiser sa diffusion.


Samedi 10 Septembre 2011 | Commentaires (0)
1 2 3 4 5 » ... 7




Les News



Inscription à la newsletter